INTERZONE

Interzone est un duo avec Khaled Aljaramani, oud et chant
مساحة التقاطع سيرج تيسو غي ، خالد الجرماني

< Facebook d’Interzone

 

Booking concert : Gabriel Ferrante phone : +33 1 83 64 10 18 contact@dessousdescene.comwww.dessousdescene.com


L’Interzone n’est sur aucune carte. C’est une micro-nation d’Afrique du nord, imaginée par William Burroughs dans Le festin Nu.
Créé en 2002 à Damas, Interzone est un duo guitare/oud avec Khaled Aljaramani, professeur en Syrie au Conservatoire de Musique de Damas et à l’Institut de Musique d’Homs, réfugié en France depuis 2011.
Interzone a publié 5 albums.

< La page Facebook musique
de Khaled Aljaramani

Actualité
Interzone 5ème Jour est sorti le 24 mai
Pour le commander chez un disquaire :
Intervalle Triton/L’Autre Distribution
à défaut à la > Fnac
et un de ces jours sur Bandcamp

Après quatre albums, le Cinquième Jour est une synthèse, composé de waṣalāt, وَصَلَات, ou « suites » en français.
Chaque wasla  وَصْلَة est une suite de chants reliée par une tonalité et un leitmotiv, où comme dans le Samā soufi, l’énergie enracinée au plus profond de la terre dans un calme serein se déploie peu à peu, s’élève vers le ciel, comme des branches d’arbres fleurissent dans la légèreté en rejoignant l’éther.
Waṣalāt telles une respiration, le geste premier du vivant.



 

Discographie

4ème jour d’Interzone est sorti le 1er février 2019

Kan Ya Ma Kan

Kan Ya Ma Kan est la phrase d’ouverture des contes et légendes dans le monde arabe, souvent traduit par « Il était une fois », mais dont la traduction littérale serait  « Il était ou il n’était pas. »
Après cinq ans d’absence d’Interzone, nous nous retrouvons, Khaled AljAramani et moi, dans un entrelacs de thèmes et d’improvisations libres, où nous jouons :

Hala Hala Haïa, un chant de caravaniers du fond des âges pour stimuler les chameaux, mais aussi pour fuir la solitude en dialoguant à distance dans les nuits du désert, Ivresse d’ Omar Ibn Al Faridh, poète mystique soufi du 12e siècle,

– un hommage à une gnossienne méditative d’Erik Satie dont le mode oriental du nakriz (mode mineur avec 4e et 6e augmentées) résonne particulièrement dans le périple entre orient et occident de l’Interzone, des textes plus personnels de Khaled Aljaramani,

– des pièces instrumentales avec une attention particulière au silence, comme dans le « taqsim » oriental, improvisation libre où les silences sont de la plus haute importance)

Notre musique aujourd’hui est méditative et mélancolique, à la frontière floue entre réel et imaginaire.
Le réel de la mémoire, « il était », l’imaginaire du rêve, « il n’était pas ».
Il était ou il n’était pas
Kan Ya Ma Kan

> Dossier de revue de presse au 9 juin 2019 à télécharger ici

Pour l’achat numérique :

Pour l’achat physique, l’idéal reste votre disquaire s’il y en a un de vivant vers chez vous.
(Indiquez pour la commande, Distributeur : L’Autre Distribution / Label : Intervalle Triton)

À défaut vous pouvez l’acheter ici :

WAITING FOR SPRING
Interzone 3ème jour
2013 Intervalle Triton/L’Autre Distribution

DOUBLEPOCHETTE
Livretfrancais

Mais surtout chez votre disquaire


Sur la route de Homs

12644

Nada Brume du matin

INTERZONE 2ème jour
Duo oud/guitare + invités
2006 Barclay/Universal

quobuz

Interzone2e
Bouzouk, Kamantché, Saz, voix d’ Iran et de Syrie

En écoute :

Sounounou

l’Effroi

INTERZONE
2005 Barclay/Universal

quobuz

interzone1

En écoute :

Shataraban

Vitalité


Interzone se décline en performance musique littérature
en trio avec Bernard Wallet sur son texte Paysage avec Palmier


En duo poésie, où Khaled Aljaramani chante des poèmes de Faraj Bayrakdar, Adonis, Shahab ad-Din Al-Suhrawardi, Mansur Al-Hallaj, Mahmoud Darwich, Nazih Abou Afach, Qays ibn al-Moullawwah dit « Al Majnoun » (le fou de Leyla).

En trio poésie avec Marc Nammour


En formule Interzone Extended, en quintet avec Keyvan Chemirani percussions iraniennes, Carol Robinson clarinette basse, Médéric Collignon saxhorn et cornet. (précédé par Ibrahim Maalouf et Andreas Polyzogopoulos à la trompette), ainsi qu’en sextet avec Marc Nammour disant ses textes et ceux de Hussein Hamza, Mahmoud Darwich, Talal Halder, Mourid Al Barghoudi.


© Serge Teyssot-Gay 2023