François Corneloup Duo

MATIÈRE NOIRE

> contact


FRANÇOIS CORNELOUP – Saxophone baryton

SERGE TEYSSOT-GAY – Guitare électrique

Les physiciens émettent l’idée fascinante qu’il existe dans l’univers une matière invisible et à peine détectable, sans interaction directe avec les autres éléments, pas même les particules de lumière. Il semble pourtant qu’elle joue un rôle capital dans la construction de l’univers. La Matière Noire, intangible autant que concrète, demeure un mystère aussi insaisissable qu’incontournable.
Les sons aussi sont formes créatrices de liens immatériels entre les objets… entre les existences.

Ce que génère cette rencontre en fusion de vibrations d’air, de radiations de watts et de volts, c’est un bruit noir et brut qui dit avant le langage, abolit toute croyance esthétique, un chaos chimérique où l’improvisation plonge à l’infini et puise ses lumières aux pulsations inouïes.

Bio sélective de FRANÇOIS CORNELOUP

C’est en autodidacte que François CORNELOUP commence la musique au début des années 80. Après avoir consolidé son apprentissage technique et affiné son goût pour l’improvisation dans des ateliers animés par Louis Sclavis, il se projette assez rapidement dans diverses expériences qui le conduiront à l’aventure uzestoise, en tant que membre de la Compagnie Lubat, de laquelle il s’écartera en 1992 tout en maintenant  par la suite une collaboration régulière avec Bernard Lubat par ses participations au festival d’Uzeste ou divers projets ponctuels.
Son statut de musicien s’installe peu à peu dans le paysage du jazz en France, grâce à sylvain Kassap, Gérard Marais qui font appel à lui et Henri Texier qui jusqu’à maintenant encore l’invite dans ses formations orchestrales. 1996 est l’année où il s’affirme comme leader avec le trio Jardins Ouvriers (album de l’année 1997 Jazz Magazine) en compagnie de Claude Tchamitchian (ctb) et Éric Échampard (dms).
Commence alors un parcours éclectique entre les musiques à danser et les expériences improvisées et compositionnelles les plus radicales, jalonné de très belles rencontres avec des artistes tout aussi divers que notoires : Michel Portal, John Scofield, Jeff Beck, Evan Parker, Paul Lovens, Han Benninck, Marc Ducret, Dominique Pifarely, Yann Fanch Kemener, Sylvain Kassap, Louis Sclavis, Sam Rivers…
Jean Rochard, producteur de la maison de disque Nato, le connecte avec la scène musicale de Minneapolis où il rencontre notamment les batteurs Dave King, et JT Bates, le contrebassiste Anthony Cox. Après avoir conduit entre autres, le trio Noir Lumière en compagnie d’Hélène Labarrière (Cb.) et Simon Goubert (Bt.), le 5tet RÉVOLUT!ON en compagnie de Sophia Domancich (Pn), Joachim Florent (B. el.), Simon Girard (Trb) et Vincent Tortiller (Bt.), En 2019, il met en musique en compagnie de Jacky Molard, Sophia Domancich (Clav.), Joachim Florent (Ctb) le spectacle NOCES TRANSLUCIDES à partir d’une image du photographe Guy Le Querrec et des écrits de Jean Rochard dits par la comédienne Anne Alvaro avec qui il crée en 2021 un duo improvisé sur des textes d’Italo Calvino et Samuel Beckett qui prolonge la liste des principales formations auxquelles il consacre une activité attentive aujourd’hui : le trio NO SCRAPPING avec Joachim Florent et Éric Échampard, son orchestre de musique à danser, LE PEUPLE ÉTINCELLE créé en 2011, le quartet  ENTRE LES TERRES co-créé avec Jacky Molard, en compagnie de Catherine Delaunay (Cl.) et Vincent Courtois (Vlc). S’y ajoutent à la toute fin 2023 le grand orchestre de musique à danser LE BAL DU SIÈCLE dans lequel il intègre les musiciens du PEUPLE ÉTINCELLE auxquels s’ajoutent Catherine Delaunay, Camille Maussion (sx), Gabrielle Rachel (tbn), sylvain Bardiau (tp), Clément Janinet (vln) et Vincent Tortiller (drms). Avec la rencontre de la soprano Lucie Fouquet avec qui il crée le trio DOLCE TORMENTO en compagnie de Ondřej Jalůvka (luth), son univers musical s’ouvre aux musiques baroques. Une autre rencontre toute aussi évidente que capitale avec Serge Teyssot-Gay (gt) donne le duo improvisé MATIÈRE NOIRE mettant le son brut au centre de l’expérience improvisée.
François Corneloup s’investit depuis 2003 dans le groupe Ursus Minor, collégialement avec Tony Hymas, Stokley Williams et Jean Rochard, producteur. Il y croise notamment le guitariste Jeff lee Johnson, les rappeurs Brother Ali, Boots Riley, D’de Kabale, Desdamona, et Billie Brelok. Le duo Singing Fellows avec Franck Tortiller demeure une de ces plus précieuses collaborations.

DISCOGRAPHIE SÉLECTIVE

– Duo Kassap/Corneloup : « Pointe Noire »- Evidence – NPCD 516-1993 (soutenu par Selmer)
– Duo Kassap/ Corneloup : « Deux » – Evidence – EVCD 721-1997 (soutenu par Selmer)
– François Corneloup Trio : « Jardins Ouvriers » – Evidence – EVCD 824-1998 (soutenu par Selmer)
– François Corneloup Trio : « Cadran Lunaire» – Evidence – EVCD 2029-2000 (soutenu par Selmer)
– François Corneloup Quartet : « Pidgin » – Evidence – Fremeaux & ass. FA466 (soutenu par Selmer)
– François Corneloup 5tet – « Next » – Hope street 7 – 2008
– François Corneloup Trio – « Noir Lumière » – Innacor inna 31003
– Carlos Barretto :  « Lokomotiv »-Clean Feed –CF016CD – 2003

– Henri Texier :  « (V)ivre » – Label Bleu-6668 – 2004
– Henri texier : « Holy-Lola » – Label Bleu-6678 – 2004
– Henri Texier : « Alerte à l’eau » – Label Bleu – LBLC 6698-2007
– François Corneloup : « Next » – Hope Street HS10068 – 2008
– Henri Texier : « Live at the Péniche » – Label Bleu – LBLB6713 – 2013
– Ursus Minor : « Zugswang » – Hope Street –Nocturne – HS10046 – 2005
– Ursus Minor : « Nucular » – Hope street – Nocturne – HS 10059 – 2006
– Hélène Labarrière : « les temps changent » – Émouvance – émv 1028 – 2007
– François Corneloup Trio : « Noir Lumière » – Inna+ – inna 31003 – 2010
– Ursus Minor : « Don’t take but for an answer » – Hope street – HS 10 – 2010
– Tony Hymas : « Chroniques de Résistance » – Nato 4469 – 2014
– Ursus Minor : « What Matters Now » – Hope Street 11-13 – 2015
– F.Tortiller/F.Corneloup duo – « Singing Fellows » – MCO – MCO 03 – 2015
– Le Peuple Étincelle – « Le Peuple Étincelle » – Daqui – Daqui 332052
– Jacky Molard quartet : « Mycelium » – Innacor – INNA11720 – 2018
– François Corneloup Quintet : « Révolution » – Label MCO – MCO 08

– Dominique Pifarely ensemble Anabasis : “Suite: Anabasis” – Jazzdor Series – Jazzdor 01 – 2021
– Album Nato: “ Vol pour Sidney (retour)” – Nato 5360 – 2022
– Jacky Molard/François Corneloup quartet : « Entre les Terres » – Emouvance 1049 – 2024

© Serge Teyssot-Gay 2023